©  Auto école Bordeaux Lac 2010- - Tous droits réservés


La prise de conscience des risques Fiche 4

Les profils type de motocyclistes

Les études menées par le GEMA (Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurance est et syndicat professionnel des mutuelles d’assurance) et IFSTTAR ( l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux), ont permis d’établir le profil type des conducteurs de deux-roues motorisés et les risques auxquels ils s’exposent du fait de leur classement. Ce classement dans une catégorie peut relever soit d’un comportement affichant une prise de risque délibérée, soit d’une méconnaissance ou inconscience du risque.


2 GROUPES, 5 PROFILS, 20% des motocyclistes dans chaque groupe.

Premier groupe - Les profils à conduite prudente

Les modérés

Usage : moyen de transport secondaire, utilisé les week-ends et en vacances.

Type de moto : « custom ».

Représentation de la pratique de la moto pour les modérés : un loisir.

Infraction type : Pas d’infraction particulière.

Les modérés ont une conception relax de la moto. Leur bien-être au guidon passe par l’évasion, le tourisme, et la recherche de plaisir est plus importante que la recherche de sensations à travers la vitesse.

les stressés

Usage : uniquement utilitaire, facilité des déplacements.

Type de moto : pas de moto particulière, plutôt un scooter.

Représentation de la pratique de la moto pour les stressés : un moyen de transport.

Infractions type : circulation sur des voies réservées.

Les stressés ont une faible expérience de la conduite et une préférence pour les scooters. Le stressé cultive un sentiment d’insécurité. Pour lui, la conduite est une source de stress car il a une conscience aiguë du danger et des accidents possibles.

Les sereins

Usage : régulier.

Type de moto : pas de moto particulière.

Représentation de la pratique de la moto pour les sereins : évasion et respect des règles

Infraction type : Pas d'infraction particulière

Les sereins ont conscience du danger et respectent le code de la route. Ils cultivent un sentiment de responsabilité : le deux-roues est perçu à la fois comme pratique et comme source de plaisir. La conduite adoptée est responsable.

Deuxième groupe : les profils à conduite à risques

Lorsque l'on considère la moto avec passion ou tout au contraire comme un simple moyen de transport, on bascule rapidement dans deux catégories à aprt et considérées comme à risques.

Les sportifs

Usage : passionné, kilométrage annuel élevé (plus de 6 à 12 000 km/an)

Type de moto : moto de grosse cylindrée et moto de catégorie sportive.

Infraction(s) type : excès de vitesse.

Représentation de la pratique de la moto pour les sportifs : sport, évasion, communauté.

Les sportifs ont une identité motarde forte. Ils sont amateurs de vitesse et recherchent la maîtrise du risque. Le sentiment de puissance.

Les transgressifs

Usage : utilitaire

Type de moto : petites cylindrées et scooters.

Représentation de la pratique de la moto pour les transgressifs : un moyen de transport. Pour les transgressifs, deux-roues = gain de temps.

Infractions type : Infractions multiples pour gagner du temps : sens interdits, arrêt au stop non marqué, circulation sur les trottoirs, remontées de file …

Le Transgressif n'est pas à la recherche de sensation. Pour lui, la moto est utilisée avant tout comme un objet utilitaire. Elle réduit les temps de trajets et lui évite de prendre les transports en commun ou la voiture. Les transgressifs ne mesurent pas les conséquences de leur comportement sur la route.

Conclusion - Connaître les risques et se connaître

S'ils sont caricaturaux, s'ils ne tiennent pas compte du fait que l'on puisse passer du Serein au Sportif dès lors que l'on a acquis une certaine expérience, connaître les différents types d'utilisateur et leur monture permet d'identifier les risques encourus tant au niveau de la conduite que des infractions commises. Sachez vous situer, ce à quoi vous vous exposez, et ce à quoi vous aspirez. La moto, c'est aussi apprendre à se connaître.