©  Auto école Bordeaux Lac 2010- - Tous droits réservés


La conduite préventive Fiche 5

Anticipation

Anticipation. Certains signes laissent présager d'une situation dangereuse. Détecter ces signes, c’est pouvoir anticiper le danger et faire en sorte de l’éviter. C'est aussi ce que l'on pourra appeler l'expérience : savoir se méfier au bon moment, et adapter sa conduite. De manière générale il faut :

Se méfier de chaque endroit où l'on risque de se faire percuter par un autre usager ou de percuter un autre usager. Ce que l'on appelle un "risque de conflit d’usagers". Typiquement, les carrefours, intersections avec ou sans priorité, passages privés ou publics, sorties de chemin, ronds points...

Rester vigilant à l’égard des véhicules qui vous entourent. Cela implique les véhicules devant, derrière, à gauche et... à droite. Les contrôles sont essentiels, surtout ceux de l'angle mort, mais aussi ceux dans les rétroviseurs. Le casque réduit le champ visuel, il convient donc d'adapter son comportement et la manière de faire ses contrôles de sûreté.

Adapter sa vitesse

Adaptation de la vitesse. Information importante : près de 50 usagers de la route (piétons, cyclistes, motards, automobilistes, etc.) meurent chaque année percutés par une moto. Les motocyclistes sont donc également un danger potentiel pour les autres.

La capacité d’accélération d’une moto est bien supérieure à celle d’une voiture, même sportive, du fait d'un rapport poids/puissance très en faveur de la moto. Cette accélération peut donc surprendre un autre usager de la route, surtout lorsque l'on exploite les capacités de sa moto. Adapter son allure à son environnement, aux conditions météorologiques, mais aussi à ce que l'on sait pouvoir faire pour pouvoir réagir en cas d’obstacle imprévu est crucial. Pour cela il faut savoir jauger ce qu'il est possible de faire avec sa moto. Freinage, évitement, etc. N'oubliez pas qu'un piéton qui traverse inopinément et ce même en dehors des passage cloutés, un trou profond dans la chaussée, des traces glissantes sur la route (eau, huile, gasoil), ou même un coup de vent latéral suffisent à déséquilibrer. N'oublions pas une voiture qui déboîte sans prévenir de manière brusque...


Et souvenez vous que la vitesse, c'est mal...

Voir et être vu

Voir et être vu. Savoir regarder est une notion de conduite de base. Si le regard détermine la trajectoire, il permet aussi de détecter les dangers. Les feux de croisement sont obligatoires sur une moto. De nuit (logique...) comme de jour, ils doivent être allumés. Si la plupart des motos modernes s'allument automatiquement, pensez à vérifier le bon état de ce dernier, une ampoule peut griller. L'allumage de jour est plus pour être vu que pour voir. Il convient donc également de ne pas éblouir les autres pour rester perceptible.

Une bonne position sur sa voie de circulation

Une bonne position dans sa voie de circulation. 2/3 des accidents moto/voiture le sont faute d'une bonne détection. La bonne position dans la voie de circulation et ‘allumage des feux permettent de ne pas (trop) surprendre les autres usagers, qui ne savent pas où chercher ou tout simplement voir une moto arriver. Surtout dans leurs rétroviseurs. S'il s les utilisent tout du moins.  Se signaler aux autres usagers est donc capital, et il faut être repéré et vu des automobilistes et camionneurs.

Un équipement visible

Un équipement visible. Sans aller forcément jusqu'au gilet fluo sur ses vêtements moto, être visible, c'est aussi porter des vêtements protecteurs de préférence aux couleurs vives et un casque clair muni des bandes rétro réfléchissantes obligatoires. De quoi être plus aisément repéré et identifié, permettre de mieux évaluer la distance et surtout la présence dans un flot de circulation.

Respect des distances de sécurité

Respect des distances de sécurité. Une notion trop souvent ignorée et pourtant essentielle, plus encore que la vitesse dans certaines conditions. Avec un deux-roues motorisé, quelle que soit sa puissance, le respect des distances de sécurité est le préalable à toute recherche de sécurité (avec le placement sur la route rajouterions nous). Garder ses distances, c’est se donner du temps pour réagir face aux dangers. La distance de sécurité n'est pas seulement frontale, elle est également latérale. Il convient de rouler à distance des véhicules en stationnement, en laissant si possible un écart de la largeur d’une portière, soit idéalement une distance d'1,50 m.

La distance de sécurité se calcule en comptant 2 secondes entre soi et le véhicule qui nous précède le plus directement. Ceci se fait par rapport à un point de passage fixe.

Savoir freiner

Savoir freiner. Idéalement, on freine "moto droite" pour limiter les risques de dérapage sur l'angle ou encore de réaction parasite du type relevage de l'avant de la moto (direction/guidon allant à l'encontre du mouvement imprimé par les bras). Freiner en ligne droite évite de modifier la trajectoire de la moto en courbe ce qui entraînerait un risque de chute ou de sortie de route. Bien freiner c'est :


Ne pas bloquer la roue avant

Éviter de bloquer la roue arrière

Chaque blocage de roue rallonge la distance de freinage et entraîne un risque de chute par glisse du pneu sur la route et déséquilibrage de la moto. Apprendre à freiner est donc essentiel. Il convient de s'entraîner à freiner, de ressentir le freinage et de connaître aussi bien sa puissance que ses capacités en fonction de l'environnement. La qualité du freinage est également dépendante de paramètres mécanique (qualité et quantité de liquide de frein, état des plaquettes de frein, fonctionnement des pistons de frein, état des durites de frein, état des pneumatiques etc. ). Pensez-y.

La manoeuvre d'évitement

La manœuvre d’évitement. Lors d'un risque de collision imminente, il est préférable de tenter une esquive par une manœuvre d’évitement plutôt que de freiner brutalement et de perdre l’équilibre... D'où l'intérêt d'un bon placement sur la route et d'un bon respect des distances de sécurité.

Conclusion - Connaître la notion de conduite préventive

Montrer que l'on saura se placer et se faire repérer, mais aussi voir et prévoir le danger est essentiel. Rouler à moto rime souvent avec parano, et une chose est sûre, on est souvent en dessous de la vérité... Mettez toutes les chances de votre côté, et pensez au regard, essentiel à moto, mais aussi pour les autres. Voir et être vu, cela passe par ses propres yeux, mais aussi ceux des autres usagers de la route, souvent bien distraits et bien dans leur propre bulle.